Fellag: Tous les algériens sont des mécaniciens.


« Salim occupait jadis le poste d’intendant général dans un lycée et sa femme Shéhérazade celui de professeur de français.
Faisant partie de la génération des Algériens formés en langue française, ils se sont retrouvés tous deux au chômage après que la loi sur l’arabisation de l’enseignement fut décrétée. Ils ont dû quitter le logement de fonction qu’ils occupaient à l’intérieur du lycée pour se retrouver, avec leurs enfants, dans un bidonville à la périphérie d’Alger.
En bon Algérien « qui se respecte », Salim s’est toujours frotté avec succès à ce sport national qu’est la mécanique. Pour subvenir aux besoins de sa nombreuse famille, il a ouvert un atelier de réparation automobile.
Avec une verve toute méditerranéenne, ce couple truculent raconte leur vie. »

Un humour parfois noir et souvent tendre…

Comédien : Marianne Epin, Fellag.
Metteur en Scène : Marianne Epin, Fellag.
Auteur : Fellag.

théâtre de Perpignan, les 9 et 10 décembre à 20h30 et 19 heures.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s