communiqué de presse: Dire NON aux violences faites aux femmes.


Le MRAP 66 condamne AVEC FORCE les paroles de la « chanson sale pute» du jappeur ORELSAN.
La venue de ce rappeur dans une salle bien connue de PERPIGNAN nous oblige à réagir. Les propos violents ou racistes sont le prélude à la violence à l’état
pure. Une discrimination commence souvent par des mots inacceptables qui restent trop souvent sans conséquences. Des mots intolérables deviennent ainsi tolérés parce que « ce ne sont que des mots » et malheureusement notre seuil de tolérance augmente ainsi un peu plus chaque jour.

Si nous ne condamnions pas les paroles de cette chanson et si nous laissions faire, ce serait une nouvelle porte ouverte à la violence physique. Rappelons
qu’en France, tous les trois jours, une femme meurt sous les coups de son mari ou de son compagnon.
On va nous opposer les excuses d’ORELSAN, le fait que cette chanson n’apparait pas sur son album et qu’il l’a retiré de son site web. Si le MRAP 66 est profondément attaché à la liberté d’expression, il condamne les propos haineux,violents et discriminatoires. Ce type de propos pouvant être l’occasion que
certains attendent pour nous priver de ce droit fondamental.

Le MRAP 66 est solidaire de toutes les femmes qui ont eu à subir ou qui subissent la violence et de leurs associations. A l’occasion de ce spectacle, le MRAP 66 sera présent aux cotés des associations de défense des droits des femmes pour sensibiliser le public au respect et à la dignité.

Patrick LECROQ
Coordinateur MRAP 66
Tel:0664212659

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s