Lilian Thuram* à Perpignan: Mes étoiles noires : De Lucy à Barack Obama

Le MRAP 66 est intervenu au lycée Jean Lurçat pour sensibiliser les jeunes étudiants (BTS) aux problèmes liés à la discrimination. Deux heures d’échange qui ont permis de définir les termes, de parler des cas rencontrés sur le département afin de préparer la visite de Lilan Thuram.

« L’Homme, petit ou grand, a besoin d’étoiles pour se repérer. Il a besoin de modèles pour se construire, bâtir son estime de soi, changer son imaginaire, casser les préjugés qu’il projette sur lui-même et sur les autres. Dans mon enfance, on m’a montré beaucoup d’étoiles. Je les ai admirées, j’en ai rêvé: Socrate, Baudelaire, Einstein, Marie Curie, le général de Gaulle, Mère Teresa… Mais des étoiles noires, personne ne m’en a jamais parlé. Les murs des classes étaient blancs, les pages des livres d’histoire étaient blanches. J’ignorais tout de mes propres ancêtres. Seul l’esclavage était mentionné. L’histoire des Noirs, ainsi présentée, n’était qu’une vallée d’armes et de larmes. Pouvez-vous me citer un scientifique noir? Un explorateur noir? Un philosophe noir? Un pharaon noir? Si vous ne le savez pas, quelle que soit la couleur de votre peau, ce livre est pour vous. Car la meilleure façon de lutter contre le racisme et l’intolérance, c’est d’enrichir nos connaissances et nos imaginaires. Ces portraits de femmes et d’hommes sont le fruit de mes lectures et de mes entretiens avec des spécialistes et des historiens. De Lucy à Barack Obama, en passant par Esope, Dona Béatrice, Pouchkine, Anne Zingha, Aimé Césaire, Martin Luther King et bien d’autres encore, ces étoiles m’ont permis d’éviter la victimisalion, d’être capable de croire en l’Homme, et surtout d’avoir confiance en moi. »

Lilian Thuram.

http://www.thuram.org


***

Publicités

2 commentaires sur “Lilian Thuram* à Perpignan: Mes étoiles noires : De Lucy à Barack Obama

  1. Lilian Thuram, 20 000€ la passe en Alsace
    Lilian Thuram, ancien joueur de l’équipe de France, a la charité sélective. En mai dernier, il refusait de se rendre en Alsace dans le cadre « du mois de l’Autre ». Il demandait 20 000 euros au Conseil régional.

    Lilian Thuram, nouvelle icône télévisuelle de l’antiracisme et de la réconciliation des peuples sort un livre : « Mes étoiles noires ». Si vous ne le saviez pas c’est que vous avec oublié de payer votre redevance télé, Lilian, vainqueur de la Coupe du monde de foot, sélectionné 142 fois en équipe de France, est partout. C’est mieux d’être dans ce combat-là que de continuer à jouer à la PlayStation ou d’écouter des musiques débiles dans un iPod à côté d’une pouffe décolorée.

    Thuram le kosovar
    Pourtant, sans doute faute de la présence à ses côtés d’un Aimé Jacquet de la philosophie politique, Thuram fait aujourd’hui plus de « toiles » qu’à l’époque où il était sur le terrain. Par exemple en acceptant, au nom de sa fondation « Education contre le racisme », de faire un voyage au Kosovo. Dans le cadre d’une engeance budgétivore inventée par le Conseil de l’Europe, « Dites non à la discrimination ». Si Lilian est, hélas, bien placé pour tout connaitre du racisme ordinaire, du genre « casse-toi sale nègre », il est bien aventureux en allant mettre son grain de sel au Kosovo.

    Au départ, cette province est historiquement peuplée de serbes qui partagent la religion orthodoxe. Mais, au fil du temps, les serbes s’exilant et les voisins arrivant, le Kosovo est devenu un petit pays à majorité albanaise de confession musulmane. D’où la bagarre. Déjà qu’en France, Besson ne s’en sort pas en nous faisant le coup de l’identité nationale, on voit mal l’excellent Thuram, arbitrer un match entre serbes et albanais du Kosovo ! Là-bas, la querelle n’est ni ethnique ni raciste, elle est nationaliste. Droit du sol contre droit du sang. Sacré chantier pour notre joueur, autant monter un championnat en Algérie, harkis contre FLN…

    20 000 euros ou que nenni
    Notre ami qui ne mouftait pas quand il jouait au foot, alors que son combat antiraciste aurait été alors plus efficace, connait aussi des bavures dans l’organisation de ses prestations humanitaires. En avril 2009, quand Adrien Zeller, le feu Président de la région Alsace, a demandé à Thuram de venir prêcher la tolérance entre les gosses de son coin, il lui fut répondu que la présence du célèbre arrière était OK contre un chèque de 20.000 euros, selon le journal régional des Dernières Nouvelles d’Alsace (DNA)… Voire même 30.000 euros selon Le Nouvel Observateur. Têtu, Zeller a proposé 1500 euros et les frais. Mais Thuram n’est pas venu en Alsace. Il démentait l’information mardi 26 janvier sur France Inter ainsi qu’à DNA . Peut-être que Lilian nous expliquera tout ça, la géopolitique et la finance, dans un prochain livre ?

  2. Au nom de la liberté d’expression, MALIKA s’exprime sur notre blog. Naturellement le MRAP 66 ne cautionne pas ses propos.Sans défendre THURAM, permettez-moi de soulever un point qui me dérange d’une manière plus générale que sur ce seul commentaire. MALIKA juge et condamne, je trouve curieux que l’on mette toujours en cause c’est qui font quelque-chose pour les autres -peut-être mal, surement imparfaitement- mais au moins qui se bouge pour les gens. Regardons plutôt du coté de ceux qui ne font rien, qui ne sont pas solidaire des plus faibles ou des opprimés.

    Là il y aurait du boulot à faire pour dénoncer ceux qui ne font rien!!!!!!!!!!!!!!! Il faut dire que cela doit être plus facile de tirer sur ceux qui se bougent parce qu’eux on les voit…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s