RESF 66: Rassemblement mercredi 10 février à partir de 18h , sur le quai devant la Préfecture.

La Préfecture ne répond plus!

Le Préfet n’a pas le temps de nous recevoir.
Le Secrétaire Général esquive une rencontre au dernier moment.
Mais si nous n’avons plus d’interlocuteur à la Préfecture, et donc la possibilité de défendre nos familles expulsables, ce n’est pas le fruit du hasard.
Fini le « cas par cas » et le pouvoir discrétionnaire laissé aux préfets. Le gouvernement ne veut plus tenir compte des situations individuelles et Eric Besson se glorifie même de dépasser les quotas d’expulsion fixés par Nicolas Sarkozy.
Il s’agit d’un durcissement concerté, et revendiqué, de la politique d’immigration de notre pays.
Conditions de vie inacceptables pour les nouveaux demandeurs d’asile, nombre croissant de déboutés du droit d’asile, attribution d’autorisations provisoires de séjour délivrées au compte-gouttes, mises à la rue de familles avec de jeunes enfants, etc… sont les conséquences d’une politique de xénophobie et de repli identitaire que nous refusons catégoriquement.

Nous devons à nouveau imposer la parole citoyenne et forcer l’administration à rétablir le dialogue.

Mais la riposte doit largement dépasser le cadre du RESF !
Le RESF appelle donc tous les acteurs sociaux du département, syndicats, partis politiques, associations et simples citoyens qui refusent ces dérives indignes de notre pays à se rassembler
mercredi 10 février à partir de 18h , sur le quai devant la Préfecture.
En signe de solidarité, nous y distribuerons une « soupe populaire ».
Outre la soupe, venez partager avec nous vin chaud, thé, crêpes, gâteaux et montrer ainsi que les valeurs de solidarité et de fraternité ne sont pas un vain mot.

Publicités

5 commentaires sur “RESF 66: Rassemblement mercredi 10 février à partir de 18h , sur le quai devant la Préfecture.

  1. Des affrontements ont éclaté ce soir à Milan entre bandes rivales d’immigrés qui se sont livrées à des actes de vandalisme, après l’assassinat d’un jeune égyptien, a annoncé l’agence italienne ANSA.

    Selon l’agence, qui cite le maire de Milan Riccardo De Corato, les affrontements ont opposé Nord-Africains et Sud-Américains, dans l’un des quartiers les plus métissés de la ville autour de la via Padova.

    D’après un journaliste de la radio Il Sole-24 Ore, la victime, âgée de 19 ans, a été poignardée à mort au cours d’une bagarre entre jeunes immigrés, qui avait démarré à bord d’un bus en fin d’après-midi. Les vitrines de boutiques appartenant à des commerçants sud-américains ont été brisées et des voitures incendiée.

    Le maire de Milan a expliqué que les tensions croissantes entre groupes rivaux d’immigrés provoquent des affrontements quasi-quotidiens, parlant de “Far West”.

    source

  2. Roubaix: chez Quick, c’est halal ou rien
    La chaîne de fast food a remplacé d’office le bacon par de la dinde fumée dans tous ses burgers…

    Ce qui ne passe pas, c’est de ne pas avoir le choix. Le Quick de Roubaix a remplacé le bacon par de la dinde fumée dans tous ses hamburgers, dans le cadre d’une «phase d’expérimentation» visant à proposer des menus halal à sa clientèle musulmane. Dur à avaler pour les fans de Strong bacon.

    La direction de Quick France s’est justifiée dans la Voix du Nord par une volonté de «se concentrer sur une seule chose à la fois». Le groupe assure que la situation est provisoire, et n’est motivée que par des raisons logistiques. «On a souhaité faire ce test d’intérêt commercial et de faisabilité technique dans les conditions les plus simples», a justifié Quick France

  3. « Il ressort que chaque immigré qui franchit la frontière (250 000 par an) coûte 100 000 euros par an à la collectivité nationale, soit vingt fois plus que les Corses. »
    — Yves-Marie Laulan, économiste, président de l’Institut de géopolitique des populations, novembre 2005

  4. Au MRAP 66, nous nous battons pour la tolérance et la fraternité, c’est ce que l’on appelle de ‘humanisme et c’est notre fierté…
    Nous avons décidé de tendre la main alors que d’autres prêchent la haine de l’Autre. Devons-nous être satisfait que des gens plein de haine laisse des commentaires sur le blog du Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples? Oui car cela montre que ces personnes se cherchent et ne sont donc pas irrécupérable pour le genre humain. cela montre que la sensibilisation à la fraternité à toujours une chance de fonctionner.

    J’espère que notre correspondant va s’inscrire au MRAP 66…, pourquoi pas pour un stage de citoyenneté? Je lui déconseille LAULAN car c’est un individu de la droite extrémiste qui a d’ailleurs été condamné à 3 000 € d’amande pour incitation à la haine raciale envers les roms en mai 2009.

    Le même individu, ce LAULAN donc, pousse la bêtise jusqu’à dire que sur 750 000 naissances enregistrées en l’an 2000, « plus de 150 000 seront issues de l’immigration et donc porteuses d’une insécurité à terme si les choses ne s’arrangent pas d’ici là »

    Décidément il faut être mal dans sa peau pour colporter de telles horreurs…. .

  5. * RÉPRESSION DE LA POLICE POLITIQUE DE SARKOZY
    *
    *
    *
    * URGENT ARRESTATION DE CAMARDES MILITANTS DE RESF CE MATIN SUR PARIS [1 mise à jour]

    A 6H10, 4 hommes et une femme ont frappé à ma porte, ont dit que
    c’était la police. j’ai ouvert. ils portaient des gilets par balle.
    je ne me souviens plus si ils m’ont montré un papier dès leur arrivée.
    Je sais que j’en ai signé un après mais ne me rappelle plus quoi. ils
    m’ont parlé des « mes engagements politiques de gauche ». tout ce
    moment reste très flou, j’étais surprise et je me demandais ce qu’il
    se passait.au bout d’un moment ils m’ont dit cherché des bombes de
    peinture et m’ont parlé de destruction de DAB distributeur automatique
    de billets. ils ont cherché de la littérature subversive. ils ont pris
    en photos des livres (le dernier de RESF, de la désobéissance
    civile…). ils ont fouillé partout. ils ont voulu voir les photos de
    mon appareil photos, m’ont demandé si j’avais des photos de manif. ils
    ont photographié des notes sur l’occupation des grévistes. ils ont
    emmené deux ou trois papiers qu’ils m’ont rendu. ils ont embarqué mon
    CV. ils ont voulu prendre mon ordi mais je leur ai expliqué que je
    n’avais plus internet depuis deux ans. ils l’ont fouillé quand meme
    sans l’emporter.. ils m’ont demandé mon portable et mon chargeur,
    qu’ils ont emporté. je ne les ai pas récupéré. ils m’ont dit que je
    pourrais le récupérer demain. dans l’appartement ils m’ont parlé du
    centre de rétention de vincennes. ensuite nous sommes descendus dans
    ma cave. ils y ont jeté un rapide coup d’oeil. j’ai été emmené ensuite
    au 36 quai des orfèvre. j’y suis arrivée vers 8h. là j’ai eu le droit
    aux photos antopométrique, prise d’empreinte et m’ont fait me
    deshabiller, m’accroupir et tousser. j’ai des marques reconnaissables
    sur le corps qu’ils ont prises en photos. je leur ai expliqué que
    c’était une maladie génétique. ils ont fait des commentaires se
    demandant si ce n’était pas contagieux…. ensuite, vers 11 h, j’ai
    été interrogé pour ce qu’ils appellent l’interrogatoire d’identité (je
    plus trop sur du terme) par un commandant de police. ils sont remonté
    de ma scolarité primaire à mon diplome professionnelle, m’ont
    interrogé sur mes voyages et ensuite sur mes opinions politiques. ils
    m’ont questionné sur mes activités militantes. je suis remontée en
    cellule. j’ai été ensuite changée de cellule car j’étouffais dans
    celle où j’étais (en gros 4 mètres carrés, pas d’aération pas
    d’ouverture). j’ai demandé à voir un médecin que j’ai vu une heure
    après environ. il m’a été demandé de faire un test ADN. avant j’avais
    dit que j’avais le droit de refuser. il m’a été répondu que je pouvais
    être jugé pour ça et que de le faire été le meilleur moyen de prouver
    mon innocence. je l’ai donc fait. vers 16h30 j’ai été vu à nouveau
    « pour les besoins de l’enquête ». Mon téléphone portable a été évoqué à
    nouveau. il m’a été dit qu’effectivement c’était pour cela que j’étais
    là. on m’a demandé si j’avais participé à des actes de violences
    destruction de DAB, investir la préfecture ou la caf, m’ont interrogé
    sur mes connexions internet, les sites que je visite, mes moyens
    d’informations et si je connaissais des gens qui avaient commis des
    actes de violence ( ai répondu pas à ma connaissance) ou entendu
    parler
    d’actes de violence. ils ont beaucoup insisté pour savoir ce que
    savais des banques qui dénoncent les sans papiers, ce que j’en pensais
    et ce que je pensais des actes violents. la fin de ma garde à vue a
    été prononcé à 19h35. je suis sortie après 13h20 de garde à vue.
    hélène

    -Arrestations de plusieurs personnes à Paris.

    Aujourd’hui, à 6h30 du matin, plusieurs arrestations et perquisitions
    ont
    eu lieu à différents domiciles par la brigade criminelle du 36 quai
    des
    Orfèvres. Nous sommes sûrs que cinq personnes ont été arrêtées ( peut-
    être
    plus?) et il semblerait que les flics soient à la recherche d’autres
    personnes..
    Ce soir, ils sont toujours en garde à vue.

    Sans connaître précisèment les chefs d’inculpation, on peut supposer
    que
    ces arrestations répondent aux effets d’annonce parus dans les médias
    il y
    a de ça trois semaines. Au 2e jour du procès des inculpés de
    l’incendie du
    centre de rétention de Vincennes, certains journaux accusaient
    « l’ultra-gauche » de dégradations de dizaines de distributeurs de
    banques
    notoirement connues pour avoir dénoncé des sans-papiers aux flics.
    Rappelons qu’un certain nombre d’initiatives ont eu lieu en France
    autour
    du procès et contre la machine à expulser : manifestations, sabotages,
    discussions, repas, tags et
    projections…

    Pendant les perquisitions, les flics ont eu l’air de chercher
    particulièrement des tracts en rapport avec les luttes de sans-papiers
    et
    contre la machine à expulser. Et, ils ont saisi des vêtements, des
    ordinateurs, et des téléphones portables.

    HARCELONS FRANCK SOUCI (officier qui s’occupe de l’affaire) EN
    APPELANT AU
    STANDARD DU 36 QUAI DES ORFEVRES : 01.77.72.01.17 POUR DEMANDER LA
    LIBERATION DE NOS CAMARADES.

    LIBERTE POUR TOUTES ET TOUS, AVEC OU SANS PAPIERS !

    A faire diffuser sur toutes vos listes.

    Grégory
    06.48.90.03.43

    Elisabeth
    Militante des Droits de l’Homme
    (R.E.S.F., C.S.Y.C., L.D.H., Amnesty Internationnal, ….)
    Militante syndicale
    Carghjese
    Corse du Sud

    Pour être libre il faut être informé (Voltaire)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s