La polémique autour d’une liste du « NPA »

Depuis quelques jours un sujet fait polémique. Le NPA a intégré une femme voilée sur sa liste du Vaucluse en PACA.

Provocation ? Coup médiatique à la Sarkozy ? Dérive idéologique ? Racolage ? Clientélisme ? Ouverture ?

Selon le NPA, « une femme peut être à la fois féministe, laïque et voilée » et « c’est l’image de notre intégration (celle du NPA) dans les quartiers »

En tout cas cela me semble être est un mélange des genre difficilement compatible avec les fondements de la république.

Patrick LECROQ

Publicités

9 commentaires sur “La polémique autour d’une liste du « NPA »

  1. Est-ce que la presse n’en rajoute pas un peu trop? D’après les photos et les images télé, le visage n’est pas voilé, ce n’est ni un nikhab ni une burka! Elle ressemble à certaines femmes d’un
    certain âge dans nos campagnes françaises. Intolérance et peur ne font jamais de la bonne politique. J’ajoute que je ne fais pas partie du NPA. Amicalement.

  2. A moins que les médias n’aient, comme ils en ont l’habitude, tronqué sa réponse, je suis autant choqué par le discours de la jeune femme et néanmoins candidate qui tend à justifier le foulard, que par le foulard seul. En effet, si Bernard a raison sur le morceau de tissus, il reste que les / »//certaines femmes d’un certain âge dans nos campagnes françaises »/ comme il dit, eussent mis en avant les lois de notre République laïque et rassembleuse, si elles avaient été candidates à un poste électif, fut-il, comme le dit un Besancenot pour une fois mal dans ses baskets, /non éligible/. Au lieu de cela, cette jeune personne a répondu qu’elle montrait sa religion, elle, alors que d’autres femmes qui étaient croyantes dans d’autres religions ne la montraient pas. Cela, c’est du mépris envers les autres religions que l’athée que je suis respecte autant que je respecte la religion musulmane. C’est presque traiter les autres de lâches. C’est, en quelque sorte, affirmer qu’elle et ses coreligionnaires, dont beaucoup n’en demandent pas tant, pratiquent la « vraie foi ». Et pour preuve, elle porte fièrement les signes ostensibles, que la loi interdit à l’école, mais pas encore dans l’enceinte des urnes, de sa religion. Alors j’élargis le débat à la Burqa. On pourrait croire que cette histoire n’est pas importante, que le débat en France n’est pas fondamental – il n’y a pas beaucoup de Burqa dans nos rues -, mais ce serait oublier que l’Islam politique qui lapide ou qui pend, là où il est au pouvoir, la fille ou la femme adultère même quand elle a été victime d’un viol, agit en politique comme l’eau dans la nature: fluide il s’infiltre partout et, quand vient l’opportunité – un coup de gel par exemple – il se transforme en glace, prend une place plus importante que le volume d’eau infiltré et, finalement, fait éclater une République.
    De plus, la tenue arborée par la candidate du NPA comporte également le keffieh. La Gauche dont je fus et dont je m’obstine à être et l’extrême-gauche aiment à se mettre en valeur par des signes extérieurs qu’elles empruntent à autrui. Elles appuient leurs discours, dans tous les cas plus belliqueux que tournés vers la recherche et l’exigence d’une paix sans laquelle non seulement le Moyen-Orient mais aussi l’Europe et le monde risquent de voler en éclats, sur des amalgames souvent anachroniques. Le Keffieh n’était-il pas l’emblème de l’OLP dont les membres sont souvent victimes du Hamas? Avec cet autre signe, notre candidate pratique un amalgame insensé. Elle enveloppe dans le même foulard tous les Palestiniens comme s’ils étaient un bloc uni, comme s’ils n’étaient pas 23% de Chrétiens, 70% de Musulmans religieux ou traditionnalistes, et une toute petite minorité agissante, les fous de Dieu du Hamas et du Hezbollah. C’est le Hamas que l’on présentera ensuite comme porte égide de tout le peuple et Gaza et que l’on prendra comme exemple. Cela participe également de l’entrisme de l’Islamisme politique dans les démocraties.
    Or il se trouve que je reviens d’un voyage d’étude organisé par La Paix Maintenant, en Israël et en Cisjordanie, voyage qui m’a prouvé qu’il faut se méfier de telles attitudes et dont j’ai rapporté un film de 40 minutes tiré de onze heures de rushs et de 200 photos. Nous avons rencontré – je n’étais pas seul et peut-être reconnaîtriez-vous sur le film des militants de votre région – des dirigeants politiques israéliens et palestiniens de haut rang (OLP, FDLP, Front démocratique, Palestinian peace coalition, PLC). Il se trouve aussi que ma première rencontre, à mon retour, fut avec l’Association France Palestine Solidarité 06 dont bien des membres sont inscrits ou sympathisants du NPA. Vous trouverez sur mon blog la description de l’accueil qui nous fut réservé : http://winnylourson.canalblog.com, et aussi mes lettres ouvertes à Monsieur Eric Besson à propos de l’identité nationale, à Fadela Amara à propos de son camarade Hortefeux, à Martine Aubry à propos du PS, etc.
    Pour terminer, je reprends à mon compte les propos de Bernard : /Intolérance et peur ne font jamais de la bonne politique/, mais j’ajoute: méfions-nous de l’entrisme insidieux de la Religion, de toutes les religions, dans notre République. Défendons la Laïcité: Pas de Religion dans la conduite de l’Etat, Pas d’Etat dans les Eglises. Pas de signe ostentatoire religieux, surtout soutenu par des propos militants, chez les candidats à une quelconque élection française. Et puis n’oublions pas ces femmes qui sont, elles, forcées de porter ces vêtements-prison dans leurs pays par peur de recevoir de l’acide sur leur visage. Elles attendent de voir si la France, le seul pays dont la Constitution affirme la laïcité, le dernier des bastions de résistance à l’Islamisme politique, saura résister. Si la France cède sous la pression de quelques pseudo révolutionnaires qui font joujou sans risque dans nos villes – je ne parle pas des jeunes filles que leurs pères, frères ou cousins harcèlent, même chez nous -, que leur arrivera-t-il, à elles?

  3. Le NPA espère se rallier « les banlieues » en exhibant une candidate voilée. Et amalgame ainsi les habitantes des quartiers populaires à celles qui se soumettent à Dieu.
    Qui peut reprocher aux femmes voilées de s’engager dans un parti ? Le NPA s’honore d’en compter dans ses rangs. On aimerait qu’avec elles, comme avec l’ensemble des militants, il œuvre à un travail d’éducation populaire comme est censée le faire, en interne et en externe, n’importe quelle formation progressiste. Car on ne naît pas libre, on le devient ! On ne naît pas anticapitaliste, on le devient !

    En exhibant une candidate à la tête recouverte d’un hidjab, effet religieux destiné à dissimuler ce que les yeux masculins ne sauraient voir, le parti d’Olivier Besancenot se place plutôt dans le registre politicien. Alors qu’il souffle sa première bougie dans un contexte particulièrement défavorable, il a trouvé dans cette affaire le moyen de capter l’attention. Qu’importe l’instrumentalisation, pourvu que le NPA se replace sous les projecteurs de l’actualité et apparaisse comme la victime de « la classe politique qui nous tombe dessus », selon les termes du facteur « révolutionnaire » sur I-Télé.

    Pire, le NPA veut croire qu’en élevant ce signe religieux conservateur au rang d’étendard, il se ralliera « les banlieues ». « La question qui se pose pour tout le monde, c’est de reprendre pied dans les quartiers populaires », assure, péremptoire, le leader du parti d’extrême gauche. Est-ce la méconnaissance de ces lieux, déjà suffisamment stigmatisés par le pouvoir, qui pousse Olivier Besancenot à amalgamer les femmes des cités à celles qui se voilent ? Quel mépris, quel paternalisme dans cette volonté de les cantonner toutes dans un rôle de soumission à Dieu ou à quiconque. Comme si les femmes des quartiers populaires, contrairement aux autres, étaient incapables de se révolter contre l’ordre patriarcal que les religions, quelles qu’elles soient, perpétuent.

  4. Bonjour, cette affaire est grave, Pourquoi?
    Cette personne qui porte un voile est montrée entre autre comme étant sortie des quartiers populaires. Cela nous démontre que le NPA est persuadé que dans les quartiers populaires il n’y a que des femmes voilée soumise au bon dieux, encadrées par des grands frères qui lui font répéter “je suis féministe , anticapitaliste et etc..). Premièrement c’est une vision raciste qui est montrée là, une femme issue de l’immigration est sous domination, on veut nous faire croire que le principale problème des quartiers c’est le droit de porter le voile, il n’ y’a pas de problème de chômage, de formation, d’illettrisme, etc, et dans les quartiers il n’y a que des arabes,(où sont les français gitans, comoriens les personnes âgées les travailleurs pauvres) le reste n’existe pas et ensuite on met en avant l’image la plus rétrograde, une islamiste qui se bat pour porter un voile et non pas une jeune femme de son temps qui luttent contre les injustices, peu importe de qu’elle origine elle est issue, cette attitude est raciste, raciste et néo colonialiste, car évidemment une femme issue du Maghreb ne peut que porter un voile, et le revendiquer. Pour le NPA une bonne femme arabe est une femme qui porte un voile et qui ferme sa gueule, en répétant comme une litanies sa leçon, surtout on ne met pas en avant un esprit libre et libéré de la pression religieuse, patriarcal et qui est capable de mener une analyse. Je savais que le NPA allait dans le mur et bien maintenant je sais qu’il y est.

    • 100% d’accord avec vous,madame. habitante d’un quartier, JE REFUSE ETRE REPRESENTEE par une femme portant le foulard. vous le dits a juste titre, si besancenot veut une representation exacte des quartiers, il faut sur ses listes : des africains (afrique noire), des gitans, des roumains, des clandestins, ET DES EUROPEENS. toujours d’accord avec vous, c’est du pur racisme. je pense que le npa ne s’est plus ou il va, en tous cas, c’est minable, petit et surtout c’est mensonger. le npa, se sert de la situation, se sert de la misère des quartiers, se sert du fait que les jeunes soient laissés sans conscience politique pour s’en servir à des fins électoralistes. le pire, c’est que dans notre quartier (22000 habitants, 80% de la population issue de l’immigration) AUCUN MILITANT DU NPA N’Y A JAMAIS MIS LES PIEDS. ancienne sympathisante, je les connais, la plupart sont des enseignants, des fonctionnaires, pratiquement aucun chomeur et aucun militant issu de l’immigration (je précise, le npa de ma ville). ce sont des bobos de gauche, ils ne connaissent pas les quartiers, et ils s’en foutent. HONTE A EUX, COMME A TOUS CEUX QUI SE SERVENT DE NOTRE MISERE COMME FOND DE COMMERCE. PAR CONTRE, QUI SE BAT POUR UNE VERITABLE MIXITE SOCIALE? personne, car aucun politique n’en n’est capable et de plus, cela les desservirait. pour l’anecdote, dans mon quartier, besancenot, pour la plupart, non seulement ils s’en fichent mais en plus, ils ne le connaisse pas. ET TOUT CE QUE j’ECRIS ICI, C’EST DU VECU QUOTIDIEN.

  5. J’imagine difficilement le NPA présentant un candidat avec Kippa ou une croix de 10 cms autour du cou
    pourquoi donc le voile ? Interrogeons-nous !

    Cette candidature a une fonction que précise par Besancenot « elle traduit l’intégration du NPA dans les quartiers ! » dit-il.

    L’islam est donc perçu comme religion et identité des pauvres. Besencenot enferme les quartiers dans des stéréotypes musulmans (c’est la logique indigènes)
    l’Europe est chrétienne pour Sarko, les quartiers sont musulmans pour Besancenot, les indigènes et les islamo-tiers-mondistes, chacun sa religion donc !

    Pour Morano le musulman porte la casquette de travers et parle verlan
    Gaudin voit 15000 musulmans sur la canabière
    Le NPA voit le voile comme une identité des quartiers

    C’est finalement une même logique, le fait religieux se substitue aux rapports de classes et les groupes sociaux sont enfermés dans un déterminisme religieux au prix des pires stéréotypes.

    Besancenot va même plus loin, il a déclaré que « depuis le début de l’histoire de la République, 400 prêtres ont été élus, dont l’Abbé Pierre, et ça n’a choqué personne »,
    Donc, si on le comprend bien, il faudrait admettre la candidate NPA (affirmant par un fichu sur sa tête qu’elle est soumise à Dieu) comme on a admis l’abbé Pierre MRAP en soutane.
    Dans un cas comme dans l’autre on peut se présenter aux élections sous le double label religieux et politique, les deux prosélytismes symbolisés par la soutane et le voile s’auto-justifiant.

    L’identité religieuse devient une sorte de passerelle au delà des rapports de classe. (NPA-musulmane = abbé Pierre-MRP)

    Le Hic c’est que l’abbé Pierre était à sa juste place : chrétien, il était l »élu d’une formation de droite réactionnaire le MRP (la charité n’a jamais été incompatible avec l’appartenance à une formation politique réactionnaire !),
    De même Il est normal que les 400 hommes en soutane aient été avant tout des élus d’une droite réactionnaire.

    Donc selon l’argument de Besancenot, la musulmane est à sa juste place dans une formation marxiste comme l’abbé Pierre l’était dans sa formation droite

    l’église romaine pour les bourgeois et la droite
    l’islam pour les quartiers et les pauvres

    C’est un changement de cap radical du NPA exprimé ainsi par Besancenot, il adopte la position du SWP trotskyste anglais et celle des indigènes, c’est l’acceptation de l’alliance extrême-gauche et islamistes comme il y a une alliance droite-chrétienté les uns ont leurs abbés Pierre en soutane, les autres ont leur militante dont le voile est l’expression de la soumission à Allah

    Une identité religieuse se superpose aux rapports de classe

    je trouve cela très grave
    j’avais beaucoup de sympathie pour le NPA, par histoire personnelle, et en fonction d’un certain nombre d’accords politiques, même si je désapprouvais leur liste autonome aux régionales.
    Cette orientation religieuse est celle d’une Mouloud Aounit (Besancenot défend le voile dans les mêmes termes que le président du MRAP).

    Je combattrais les uns comme les autres !

    Quelle déception ! L’islamisme gagne du terrain grâce à son entrisme à gauche et aux idiots utiles qui lui servent de vecteurs !
    Dans cette alliance contre-nature les grands gagnants à terme seront les islamistes

  6. On peut toujours tout mélanger à plaisir: voile / foulard/ burqa et oublier le fond, la xénophobie ambiante.Et patauger allégrement dedans. On peut même engager des batailles contre les Quicks Hallal ?

    On peu aussi lire ce que dit Ilham et la croire mais il est vrai que la négation de la parole de femme au profit du symbole est une paresse intellectuelle assez facile et une peur masculine vieille comme le monde.

    Tirer sur un fil( fusse t il de foulard ) et bâtir dessus toute une logorrhée sans lien aucun avec la réalité( la complicité du NPA avec l’islamisme) on appelle cela de la parano!

    C’est comme si je voulais expliquer le PG à partir de la Franc maconnerie de….. ou la GU à partir d’un attaché parlementaire de…le PCF à partie de Bagnolet…

  7. Je ne peux commencer sans répondre à Bernard, qui comme tout défenseur de l’Islam qui se respecte, inverse les valeurs. Je dirai que « lâcheté et laxisme ne font pas grand chose ». Je me suis longuement expliqué sur le voile précédemment pour ne pas me répéter. Bernard n’a rien compris ou du moins il fait bien semblant. On se fout du voile, grand ou petit, derrière ce voile ce n’est pas la femme qui se cache, c’est une religion détestable (elle le sont toutes), mais celle là revient de la nuit des temps pour nous y replonger.
    Il faut recentrer le débat:
    Il faut savoir si nous voulons continuer dans un système qui permet à tous de vivre comme il l’entend ou si nous voulons communautariser notre territoire afin de préparer des affrontements à l’infini entre ces différentes communautés. C’est ce qu’ont fait les anglais, ils ne savent plus comment s’en sortir. Ce n’est pas comme cela que je vois l’avenir de l’humanité ni celle que je veux laisser à nos enfants.
    Quel est l’intérêt de laisser se développer une nouvelle « croyance » porteuse de la chienlit à l’infini. Que les croyants me disent quel est le « Bon » dieu dans lequel je dois croire il y a pléthore et chaque dieu est meilleur que l’autre. Connaissant un peu la bible, qui se constitue de deux parties importantes, le premier et le second testament, le premier étant l’histoire des juifs, ce n’est pas mon histoire, le second étant l’histoire du Christ, qui lui prône « l’amour universel ». Ce dieu de la bible est détestable, ne pensant que plaies et bosses, ce que les croyants appellent un dieu d’amour. Ce n’est pas un dieu, il dévore ses enfants, c’est Moloch. Quelqu’un peut-il me dire ce que les religions ont apportées à l’humanité ? Je sais que je n’aurai pas de réponse.
    Comme beaucoup d’hommes ont pensés comme je pense aujourd’hui, ils ont inventé la « laïcité », seul moyen pour que chacun puisse croire ou ne pas croire sans gêner les autres. Qu’y a-t-il de plus respectable ? Pas d’inquisition, pas de Fatwa, je ne sais quelle calamité pour les Juifs. On a mis une dizaine de siècle pour en arriver là. Et vous voudriez que pour quelques illuminés en quête de mysticisme (en apparence) nous laissions lâchement « nos soeurs » dans l’irrationnel le plus coercitif.
    De plus, je soupçonne cette religion éminemment fasciste, s’entendre parfaitement avec le capitalisme international, et que cette soudaine poussée de fièvre est très avantageuse pour casser l’ensemble des avancées « sociales et laïques » européennes et surtout française. Il n’y a pas de social dans un pays religieux, c’est incompatibles.
    Une question subsidiaire (il y en auraient des tonnes…): lorsqu’un musulman meurt en martyr, il va retrouver au paradis 77 vierges (entre nous, je les trouve un peu prétentieux…) mais comme l’on n’arrête pas le progrès, lorsque les petites filles voilées se font sauter avec une ceinture d’explosif je suppose qu’elles sont aussi considérées comme martyres; ont elles droit à 77 puceaux ? merci pour une réponse.
    Bon, depuis que j’ai commencé ce petit papier, une quarantaine d’enfant sont mort de faim et ça c’est vraiment insupportable si un Dieu existe qu’il nous pardonne. Bises à tous G.

    • Salut Guillaume.
      J’ai la réponse au sujet de la pauvre explosée.Elle a droit aux larmes (à la puissance 77 et davantage)de ceux qui l’ont sincèrement aimée en ce monde.Et je lui souhaite quand même beaucoup de bonheur en l’autre. Au sujet du foulard et autres signes ostentatoires, tu te souviens certainement que nous en causâmes à l’occasion d’une rencontre SIF-MRAP66,le premier juillet 2009, en attendant une suite, car: vive le Mrap (et le SIF)!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s