Nos actions

logo expo

M.R.A.P : Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples.

Le MRAP 66 se définit comme « un acteur local engagé contre le racisme, les discriminations (origine, genre, âge, handicap…) et la précarité, présent sur les Pyrénées Orientales depuis 30 ans et en développement sur la région Languedoc Roussillon. »

Publicités

5 commentaires sur “Nos actions

  1. Bonjour le MRAP 66

    Une belle équipe qui fait plein de projets….
    Le Blog super idée à continuer, cela permet à tous d’être informés et de planifier notre participation à vos actions.

    Le théâtre avec Bambi s’annonce intéressant.

    Hel

  2. Le MRAP de Paris ne défend pas les blancs alors que le racisme anti-blanc et anti-français existent depuis 21 ans. Attendu que cette association ne défend pas le français blanc, elle est donc raciste et tombe sous le coup du délit pénal de racisme.

  3. Bonjour,
    Je vous fais part de ma satisfaction mitigée face à votre communiqué de « solidarité » envers Markus et Myriam. J’ai lu l’interview de cette dernière sur Riposte Laïque, et je n’ai pas de complexes non plus à suivre l’affaire sur Fdesouche.com, un des rares sites qui s’intéresse aux graves affaires de racisme anti-blanc, affaires passées généralement sous silence, et bien plus graves (lynchages, viols, harcèlement) que les pseudo-scandales de mosquées taguées et d’entrée en boîte de nuit refusées dont on nous rebat les oreilles pour inventer du racisme là où il n’y en a pas pour mieux refuser de le voir là où il est vraiment.
    En particulier, cette phrase appelle de ma part de grandes réserves :
    « Dans quelle société voulons-nous vivre ? Le tout sécuritaire, les caméras, un gendarme derrière chaque citoyen, la méfiance et la haine sont-elles des réponses ou le combat de chacun est-il une tentative de dialogue pour une société plus humaine ? »
    Si c’est pas de la takiya … on est contre les agressions, mais on refuse tout moyen concret d’identifier les agresseurs !
    Bon, j’espère que les associations et la police vont se remuer pour retrouver ceux de Markus et Myriam, et que la justice fera son travail (ça, c’est mal parti, quand on voit que le seul voyou attrapé a été rendu à sa mère !). Les voyous se sont regroupés en quelques minutes, et ont également fui très rapidement à ‘arrivée de la police. Donc, les téléphones portables doivent parler, ou alors, c’est qu’on aura jugé bon de ne pas les interroger.
    Sachez que les Français ne sont pas naïfs, et qu’on ne les trompe pas au delà d’un certain point.
    Avec les moyens modernes d’investigation, cette affaire DOIT être élucidée.

  4. Des propos et actes racistes doivent être sanctionnés sans hiérarchisation des victimes. Un racisme anti-blanc est aussi grave que les autres formes de racisme.

    Si les faits relatés par Myriam, sont confirmés lors de l’enquête policière, alors les agresseurs devront être sanctionnés pour propos et actes racistes.

    Mais que Myriam ne nous prenne pas pour des imbéciles, elle n’est pas seulement une locataire victime d’une agression, elle est aussi une personne dont le discours très structuré traduit une proximité idéologique avec l’extrême-droite

    Dans la vidéo indiquée ci-dessous, après un exposé des faits, elle dérive très vite dans un discours très politique emprunté à l’extrême-droite et mettant en cause les magistrats, les juges, le syndicat de la magistrature coupables de laxisme (vieille ritournelle de l’extrême-droite)

    Elle insiste sur le soutien qu’elle reçoit de l’AGRIF, officine d’extrême-droite et tout particulièrement de son leader Bernard Antony extrémisme chrétien intégriste lié à la fraternité pie X. Elle s’exprime aussi avec complaisance sur la radio d’extrême-droite « radio-courtoisie ».

    Parallèlement à ces liens affirmés elle se lance dans les accusations contre la LICRA (bête noire des intégristes chrétiens) ,du CRAN , de Dominique Sopo etc… etc.

    Myriam a sans doute été victime de propos racistes, mais elle est aussi une personne dont les références et les discours ne laissent planer aucun doute sur la sensibilité politique ni n’aident à la paix civile. Ajoutons que les nombreux soutiens qu’elle reçoit de la part des réseaux internet de la haine raciste ne tiennent sans doute pas du hasard.

  5. Réponse à Kerforn :
    On est en démocratie, et, si Myriam a des opinions de droite, c’est son droit.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s